Boniface Mongo-Mboussa

Mongo-Mboussa Boniface

Critique littéraire

Biographie de Mongo-Mboussa Boniface

Critique littéraire congolais, éditeur des œuvres complètes du grand écrivain congolais Tchicaya U Tam’si chez Gallimard, professeur à l’antenne parisienne du Sarah Lawrence College. Titulaire d’un doctorat en littérature comparée, il a publié trois essais : Désir d’Afrique (Gallimard, Paris, 2002), L’indocilité (Gallimard, Paris, 2005) et Le viol de la lune (2014, Vents d’ailleurs, Paris). 

Ses articles

Le vivier rayonnant des lettres congolaises

n°58 / 59 Quatrième trimestre 2016

Héritage. La République du Congo possède un vivier incomparable de romanciers, de  dramaturges, d’essayistes et  de  poètes. Leur renommée  a dépassé les frontières de ce petit pays. Malgré les aléas politiques, leur solidarité n’a pas fléchi. Cette littérature nationale a connu son âge d’or dans les années 70. Elle se perpétue grâce,...

Ce que la littérature nous dit de l’Afrique

n°57 Premier semestre 2016

La voix de l’Afrique culturelle a longtemps peiné à porter dans le monde. Des grands noms l’ont pourtant illustrée, soutenus par une dynamique créatrice exceptionnelle, malgré les blocages, les mésententes et les susceptibilités. Dans les années 50 et 60, Paris et Dakar ont ainsi été les plaques tournantes d’un formidable renouveau, illustrant une véritable géopolitique culturelle de l’...

Au nom du fleuve, de la faune et des Ancêtres

n°56 Quatrième trimestre 2015

"L’anthropologie est donc confrontée  à  un  défi  formidable  : soit disparaître avec une forme épuisée d’humanisme, soit se métamorphoser en repensant son domaine et ses outils de manière à inclure dans son objet bien plus que l’anthropos, toute cette collectivité des  existants  liée  à  lui  et  reléguée ...

NOTES DE LECTURE N°55-2

n°55 Troisième trimestre 2015

Les grands, de Sylvain Prudhomme, L’Arbalète, Paris,  2015 et Souveraine magnifique, d’Eugène Ébodé, Gallimard, « Continents Noirs », 2014 par Boniface Mongo-Mboussa. À quoi servent les économistes s’ils disent tous la même chose ?, Manifeste pour une économie pluraliste, Editions Les liens qui libèrent, Paris, 2015 par Ko Goma. Hybridité politique et ré...

Désir d’Afrique

n°55 Troisième trimestre 2015

L’Afrique a été depuis six mois (partiellement ou entièrement) à l’honneur dans plusieurs manifestations culturelles. La première étant l’exposition Leiris & Co, qui a eu lieu au Centre Pompidou de Metz du 03 Mars au 14 Septembre 20215. Elle a été d’abord refusée par les plus grandes institutions (Louvre, Beaubourg, Quai Branly) pour des raisons obscures: « Trop mélancolique...

HOUNTONDJI ET MUDIMBE, DEUX FONDATEURS DE LA PHILOSOPHIE AFRICAINE

n°53 / 54 Premier trimestre 2015

Qui sont les historiens et philosophes africains qui comptent aujourd’hui en Afrique francophone ? Des figures médiatisées comme le philosophe sénégalais Souleymane Bachir Diagne, les historiens camerounais Achille Mbembe et sénégalais Mamadou Diouf, doivent beaucoup à leurs aînés et deux grands penseurs en particulier : les philosophes béninois Paulin J. Hountondji, 73 ans et congolais Valentin Y. Mudimbe, 74...

LE FLEUVE CONGO ET LA GÉOPOLITIQUE DES IMAGINAIRES

n°52 Troisième trimestre 2014

« Si vous ne comprenez pas les paysages,  vous ne comprenez pas le pays. » Édouard Glissant, Tout-Monde   L’Afrique, écrivait Frantz Fanon, a une forme de revolver, dont la gâchette se trouve au Zaïre. Je ne me rappelle plus dans lequel de ses livres, l’essayiste martiniquais a écrit cette phrase mémorable. Une chose est certaine : elle est frappée de bons sens, tant les crises ayant secoué ce pays ont ...

« HARLEM RENAISSANCE » ET NÉGRITUDE

n°51 Deuxième trimestre 2014

" Pendant plusieurs siècles, L’Homme noir semblait n’être né que pour travailler. Travailler dur — comme un Nègre — et travailler pour les autres. Puis vint un moment — une période d’une vingtaine d’années au début du XXe siècle — où se trouva campé des deux côtés de l’atlantique, mais d’abord aux États-Unis, un nouvel homme Noir. Un «...

EN ATTENDANT LES VISIONNAIRES

n°50 Premier trimestre 2014

Dans  Le premier homme  (1994),  roman  posthume  d’Albert Camus, il y a une scène mémorable : le héros, Jacques Cormery, se rend au cimetière de Saint-Brieux pour repérer la tombe de son père, décédé pendant la Première Guerre mondiale. Au moment de se recueillir, il découvre que son géniteur est mort à vingt-neuf ans, alors que lui-même est âgé de...

NOTES DE LECTURE N°50

n°50 Premier trimestre 2014

Notes de lecture du N°50