Christian de Boissieu

de Boissieu Christian

Président du Conseil d’analyse économique, professeur à l’Université Paris I-Panthéon- Sorbonne

Biographie de de Boissieu Christian

Président du Conseil d’analyse économique, professeur à l’Université Paris I-Panthéon- Sorbonne

Christian de BOISSIEU, diplômé de l'IEP de Paris, docteur es sciences économiques et agrégé des facultés de droit et de sciences économiques, est Professeur d'économie à l'Université de Paris I (Panthéon - Sorbonne). Il a également été Professeur à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris et au Collège d'Europe à Bruges.
Depuis janvier 2003, il est Président du Conseil d'Analyse Economique auprès du Premier Ministre.
Il est également Conseiller économique de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris. Il est membre de la Commission économique de la Nation, du Conseil Economique de la Défense, du Conseil d'Orientation pour l'Emploi et du Conseil Scientifique de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Il est Président d'honneur de la Société d'Economie Politique et de l'Association Française de Finance (AFFI).
En 2007 il a été nommé membre de la Commission Attali. En 2009, Il a été nommé membre de la Commission du Grand Emprunt.
Christian de BOISSIEU est l'auteur de nombreux ouvrages et articles sur les questions monétaires et financières, et sur les politiques publiques. Il est Commandeur de la Légion d’Honneur et titulaire d’autres décorations françaises et étrangères. Il a reçu de l’Académie des Sciences Morales et Politiques le Prix Rossi (1979) et le Prix Zerilli-Marimo (2001).

Ses articles

L'Afrique et la nouvelle gouvernance économique mondiale

n°37 Juillet-Septembre 2010

La crise mondiale commencée en 2007, d’abord financière et bancaire puis devenue rapidement économique et sociale, est d’abord un drame pour ceux qui en sont les victimes directes : les chômeurs, ceux qui souffrent de l’accentuation de la pauvreté et de la précarité dans certaines régions du monde.

La crise et l'Afrique

n°32 Octobre-Décembre 2008

La gravité de la crise bancaire et financière a imposé des réponses à très court terme, mais elle requiert aujourd’hui aussi une vision sur ses conséquences économiques et sur la nécessaire refondation de la finance mondiale.