Mwayila Tshiyembe

Tshiyembe Mwayila

Directeur de l’Institut panafricain de géopolitique, Nancy

Biographie de Tshiyembe Mwayila

Professeur spécialiste de géopolitique. Directeur du Centre de géopolitique de l’Université de Nancy. Auteur de nombreux ouvrages, il collabore également à Géopolitique Africaine

Ses articles

QUELLE PAIX ET QUELLE SÉCURITÉ EN AFRIQUE ?

n°49 Quatrième trimestre 2013

Lors  de  la  publication  de  notre  livre  L’Afrique face  à  ses problèmes de sécurité et de défense,•1  la grille de lecture de la sécurité africaine était articulée autour de la dialectique Est-Ouest dans laquelle l’Afrique était à la fois l’enjeu et le théâtre de ses craquellements stratégiques.

Autopsie des conflits armés en Afrique

n°46 Premier trimestre 2013

Les conflits armés dont il est question ici, sont bel et bien les conflits armés internes aux États, communément appelés sécessions ou rébellions qui, voici des décennies, ont été analysés par les spécialistes des relations internationales, sous l’angle de trois paradigmes : géo-économie, identités ethniques, guerre froide. Le paradigme de la géo-économie est n...

Le partenariat Europe-Afrique : un point de vue africain

n°41 Quatrième trimestre 2011

A peine commencé, le débat sur le partenariat Europe-Afrique butte  sur  les  Accords  de  partenariat  économique  (APE), victimes du paternalisme des uns et du sentimentalisme des autres. Selon l’accusation, ces accords sont « une menace pour l’Afrique », alors  qu’aux  yeux  de  la  défense,  ils  établissent  « un  nouveau partenariat...

L'Union Africaine sept ans après : bilan et perspectives

n°36 Janvier-Février 2010

Voici sept ans déjà que l’Union africaine fut portée sur les fonts baptismaux1. Il n’est ni trop tôt ni trop tard pour esquisser un bilan et dégager une perspective. Et ce, à la lumière de l’ambition affichée dans l’Acte constitutif de l’Union, des pouvoirs institutionnels reconfigurés,

L'Union africaine et le droit d'ingérence

n°34 Printemps-Été 2009

Peu avant l’année 2000 au cours de laquelle l’Union africaine voit le jour le 11 juillet à Lomé (Togo), l’Afrique est à la une des médias du monde comme l’une des zones endémiques de la violence politique1 liée à la lutte pour le pouvoir d’État et non à la conflictualité ethnique, selon la grille de lecture africaniste, même s’il faut admettre que l’instrumentalisation ethnique est un atout pour les belligérants en déficit de mobilisation sociale.