La finance au service de la sécurité

Array ( [1] => anonymous user )
Aly Bamidélé

par Bamidélé Aly

2016-11-07
 

Nigeria. Le constat est clair : la détérioration des conditions de vie, un environnement instable, des ressources alimentaires mal assurées et coûteuses, et un trop faible accès à des moyens financiers capables d’assurer leur dignité peuvent pousser des jeunes vers des mouvements extrémistes, pour en faire des « bombes humaines. » La plupart des pays d’Afrique subsaharienne en ont pris conscience. Ils tentent de nouvelles politiques pour créer des emplois et  maintenir la  sécurité. Une des clés  est l’amélioration de l’accès aux services bancaires. Le cas du Nigeria est exemplaire. Il intéresse toute l’Afrique.

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour accéder gratuitement et sans engagement à cet article.

Articles similaires

Réagissez

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h1> <h2> <h3> <sup> <p><br />
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Use to create page breaks.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Ces chiffres et lettres ci-dessous sont à saisir pour vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d’éviter les soumissions automatisées spam !
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Vos réactions