Cinquante ans après les indépendances

Lopes Henri
14,00€

Cinquante ans après les indépendances

n°37 Juillet-Septembre 2010

Il y a cinquante ans, dix-sept pays africains accédaient à l’Indépendance : quatorze anciennes colonies françaises auxquelles s’ajoutaient l’ancien Congo...

Contenu de la revue

Ping Jean
2,00€

Réussir le réveil de l'Afrique

par Jean Ping

Le passage, au début du XXIe siècle, de l’OUA à la nouvelle Union africaine annonçait « la réalisation totale de l’intégration politique et économique » du continent ainsi que la mise en place des « États-Unis d’Afrique » — avec un « gouvernement de l’Union » comprenant des ministres dotés de certaines compétences supranationales

Ngoupandé Jean-Paul
2,00€

Au-delà du miroir de l'Afro-pessimisme

La conjugaison de deux facteurs — la mondialisation consécutive à la chute du mur de Berlin, et le renouvellement de générations de dirigeants en France — modifia en profondeur, et de façon irréversible à mon avis, la nature des relations entre la France et les États africains qui, depuis 1960, lui étaient étroitement liés.

Maathai Wangari
2,00€

Les défis de la renaissance africaine

Un demi-siècle après l’indépendance de la plupart des pays africains, et vingt ans après la fin de la guerre froide, le continent africain a enregistré un certain nombre de progrès en matière de gouvernance et de développement économique. Il y a aujourd’hui davantage de pays africains dotés d’une forme

Lopes Carlos
2,00€

Crises et ouvertures africaines

Nous avons tous une crise préférée, parmi celles du moment. La crise des valeurs, les pandémies, la crise démographique, le chaos économique, le changement de paradigme énergétique, la spéculation financière, le creusement du fossé éducatif, l’uniformisation culturelle, la pauvreté qui domine de vastes zones du monde, les famines, ou encore la difficulté d’accès à un luxe aussi prosaïque que l’eau potable.

Severino Jean-Michel
2,00€

L'Afrique Subsaharienne: La nouvelle venue au banquet des Nations

Qui l’aurait dit ? Continent oublié au XXe siècle, gratifié des commentaires les plus pessimistes sur son avenir économique, moqué pour sa marginalité dans le commerce international, traité en objet compassionnel par les opinions publiques, l’Afrique est projetée au XXIe siècle vers une nouvelle centralité.

Obenga Théophile
2,00€

La reconquête intellectuelle de l'Afrique par les africains

Si, d’évidence, l’histoire est un enchaînement de continuités et de ruptures, mais aussi, sans hésitation, d’espoir et de rêve pour de nouvelles aubes radieuses, s’interroger dès lors sur les 50 ans (1960-2010) des indépendances d’une vingtaine de pays africains dits « francophones » revient, parmi tant de lectures possibles, à examiner ce qui, à mon sentiment, reste l’essentiel

de Boissieu Christian
2,00€

L'Afrique et la nouvelle gouvernance économique mondiale

La crise mondiale commencée en 2007, d’abord financière et bancaire puis devenue rapidement économique et sociale, est d’abord un drame pour ceux qui en sont les victimes directes : les chômeurs, ceux qui souffrent de l’accentuation de la pauvreté et de la précarité dans certaines régions du monde.

Zorgbibe Charles
2,00€

Union africaine et intégrations régionales

L’Union africaine est née avec les années 2000. Certains pensaient qu’elle ne serait que la continuation de l’Organisation de l’unité africaine, avec un changement de dénomination... En fait, c’est bien l’esprit du concert panafricain des États qui a changé. L’ancienne OUA était un syndicat de chefs d’État, arc-boutés à leurs prérogatives de souveraineté, respectueux de la légitimité de leurs pairs.

Joyandet Alain
2,00€

L’Afrique peut compter sur la France

Géopolitique Africaine — Cinquante ans d’Indépendances africaines sont en train d’être célébrés cette année. Quel bilan peut en être dressé du point de vue français ? Alain Joyandet — Selon moi, un anniversaire doit être tourné vers l’avenir. Imaginez que deux générations sont déjà nées après les indépendances !

Rice Susan
2,00€

"Les États-Unis soutiennent la modernisation du Conseil de sécurité"

Le 22 janvier 2009, Barack Obama nommait Susan Elizabeth Rice, ambassadeur, représentant permanent des États-Unis auprès des Nations Unies. Elle devenait ainsi la première femme, surtout la première Noire, à occuper ce poste stratégique au sein de l’administration américaine, quand on connaît le rôle et l’influence de ce pays dans l’institution internationale créée en 1945.